lundi 13 novembre 2017

La gestion du vol de drone, les "logs" techniques et la 3D avec DroneLogBook

Le pilotage de drone est à présent enveloppé de nombreuses dimensions techniques et d'une couche réglementaire dont nulle société ne voudra s'affranchir. La gestion des vols, à un niveau sécuritaire, est améliorée par des systèmes d'enregistrement journalisés (gestion des batteries et de leurs cycles de charges, pannes, heures de vol et lieux survolés). Ensuite, après le vol, vient toute la dimension analytique de ce dernier, avec notamment l'examen en 3 dimensions du parcours.

Le journal de vol, un élément réglementaire et sécuritaire

… ô combien devenu facile à établir et à renseigner, grâce au site professionnel DroneLogBook. Gestion des vols, durées, pilotes, observateurs, charges des batteries, rotation des charges, ou bien encore documents réglementaires embarqués, cartes en 3D… tout est là pour vous seconder, en gardant la possibilité de publier les données enregistrées pour votre déclaration annuelle d'activité auprès de la DGAC.

La synchronisation des données de vol et ses paramètres essentiels

DJI, grâce à son système de pilotage évolué, permet de synchroniser les données du vol avec les serveurs de la marque. Ces données sont faites quasi-exclusivement de points GPS, qui sont ensuite traités par des programmes tiers, qui viennent exploiter, et mettre en forme ces relevés. DroneLogBook tire parti à merveille de ce système propre à DJI et à ses drones. AirVideo production utilise de façon étendue les prestations de DroneLogBook afin de garantir la sécurité de ses vols et le suivi réglementaire, ainsi qu'un archivage exhaustif des prestations effectuées.
On retrouve dans le journal les données essentielles du vol. Notons entre autres la durée de vol, les distances parcourues et le personnel mis en œuvre.


La gestion des batteries : une rigueur de principe

C'est une dimension essentielle qui est la pierre angulaire d'une gestion de flotte de drones. En effet, il devient complexe de déterminer au jugé, lorsque vous emportez sur un tournage un lot d'une demi-douzaine de batteries (numérotées, cela va de soi), quels accus mériteraient d'être utilisés en priorité, par rapport à d'autres qui auraient davantage servi et pourraient s'avérer moins performants.
Il faut s'organiser rigoureusement afin d'assurer des vols en toute sécurité et tout aussi efficaces. Chaque charge sera consignée dans le journal de bord et les automatismes DJI prendront le relais pour fournir le voltage pré-vol et post-vol, ainsi que la durée d'utilisation de chaque batterie. Une mine d'informations.

Les lieux de vols : mieux qu'un journal

Retrouver dans son journal tous les lieux qui ont été parcourus, quand, combien de temps et dans quelles conditions. C'est une autre fonctionnalité de DroneLogBook qui vous fournit exhaustivement tout ce que vous avez fait, qui, où et pendant combien de temps.

L'analyse des vols

2D

C'est une des grandes forces du DJI Cloud Sync, qui vous permet de retracer tout votre vol dans les 3 dimensions, afin de l'analyser ; soit à des fins de perfectionnement, soit à des fins de préparation (dans le cadre de vols d'entraînement) à des sessions où l'erreur ne sera pas permise . On retrouve également les données aéronautiques de la zone (cartes et contrôles aériens).
Sur la capture du dessus, on voit sur une carte Google en 2D, avec en rouge la zone survolée, le parcours de l'aéronef, et les différentes altitudes de vol (affichage dynamique sur DroneLogBook).

3D


Ici, le vol est reconstitué de façon animée sur une carte en 3 dimensions. On notera la visualisation des mouvements dans le plan vertical et horizontal avec la vitesse de déplacement.

AirVideo production, utilise ce procédé pour préparer ses missions lorsque les conditions l'exigent (fenêtre de vol sur un temps limité (autorisations, météo)) afin d'assurer des prestations calibrées et efficaces.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire